L'assemblée générale approuve les grandes lignes d'action

Nouvelle corporatives

12/06/2017

L'assemblée générale approuve les grandes lignes d'action

Le vendredi 9 juin, au Palais Miramar de Donostia, Eusko Ikaskuntza a tenu son Assemblée générale annuelle. Au bout du compte, le sociologue Salvador Giner a donné une conférence.

Iñaki Dorronsoro, Président de l'institution, a ouvert la session avec un rapport dans lequel il décrivait la situation et les perspectives pour l'avenir immédiat de l’association.

Le mémoire d’activités de l'année 2016, dont le résumé a été distribué aux membres et aux partenaires, a fait l'objet d'une synthèse ainsi que les données économiques au 31 décembre. Ces deux points ont été approuvés par l'Assemblée.

Puis le directeur général, Iñaki Ibarra, a présenté le plan d'action et les budgets de l'année  2017. Encadré dans le programme de l'année «de la crise et de la conversion au développement, 2017-2020», l'exercice actuel tourne autour de six axes ou priorités:

  • Développer et financer des plans et projets importants, et adapter les ressources.
  • Situer Eusko Ikaskuntza à la place qui lui corresponddans la société basque ainsi que ses relations aux institutions publiques.
  • Consolider et étendre le réseau de partenaires et des alliés.
  • Renforcer la communication et la diffusion.
  • Développement des personnes et l'adéquation de l'organisation.
  • D'autres activités importantes.

Iñaki Ibarra a presicé  le contenu de chaque point, les objectifs et les dispositions concrètes arrêtées. Cela a été approuvé lors du vote.

A l’heure des questions, il a été demandé  aux intervenants de revenir sur certains détails sur certains aspects économiques, et l'avenir de la collection de sources documentaires médiévales a été remis en question.

À la fin de l'Assemblée générale, le sociologue Salvador Giner a donné une conférence intitulée « Construire l'Europe: la place des Nations apatrides ».  Le professeur des universités de Barcelone et de pompe Fabra a parlé de la signification du mot  «nation»  et de l'effervescence du nationalisme à l'heure actuelle, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe. Il a également fait état de certains des principaux défis auxquels sont confrontés les Nations sans statut d'Etat pour se constituer en tant que telles, telles que l'immigration, ou l'impact des nouvelles technologies.

Salvador Giner a donné la parole à l’assemblée et, dans un débat animé, des questions ont été soulevées sur les frontières, entre légalité et légitimité, ainsi que sur la situation politique en Catalogne dans la ligne de l'appel d'un référendum pour l'indépendance.